Madame Amsterdam

Artiste bohème le jour, et noctambule euphorique la nuit, la mystérieuse Amsterdam s’est révélée le week-end dernier, à la joyeuse troupe d’étudiants de la Sport Management School embarquée par son BDE fraîchement élu, pour une folle virée hollandaise.

En sortant de cours vendredi soir, pour se ruer vers le bus qui patientait au pied de l’école, le groupe ne s’attendait pas à partir pour un city trip si exaltant. Et c’est en arrivant de nuit, dans une ville aussi bien sulfureuse que poétique, que les étudiants ont touché du doigt leur rêve d’évasion. Celui-là même qui allait durer 48 heures.

La vagabonde

Revigorés par une nuit réparatrice et un brunch à volonté, nos chers éléphants ont pu s’attaquer à la fantaisiste Amsterdam pour la journée. Entre les maisons inclinées, l’incessant défilé des vélos ou encore les canaux enchanteurs, il y avait de quoi faire tourner la tête. C’est ainsi qu’ils se sont perdu à flâner dans Kalvestraat street, avant de se retrouver au Vondelpark pour rejoindre la place du Dam. Le froid polaire qui régnait sur la ville, a bien vite été oublié dans les cafés typiques où découvertes culturelles et culinaires ont animé la fin de journée.

photo-1447877980755-c3c642760061

La frivole

La nuit tombée, c’est l’autre facette de la capitale que les étudiants ont pu s’approprier. C’est en flânant dans l’atmosphère volage des ruelles, qu’ils ont pu découvrir les milles et unes occasions différentes de profiter de la soirée. Outre sa beauté qui se révèle de nuit, elle est également la ville qui ne dort jamais ! Ils ont ainsi pu profiter, entre autres, des bars partenaires d’Histoire de Rêver. Se laissant embarquer dans le tourbillon festif du pays, se saisissant de la culture hollandaise, et se laissant porter par l’insouciance de leur jeunesse, cette seconde soirée à Amsterdam fût pour tous, mémorable.

La charmante

Logés par Histoire de Rêver en plein cœur du centre-ville historique, ils n’ont pas perdu de temps en ce dimanche matin, pour pouvoir profiter de leurs derniers instants sur place et s’imprégner une nouvelle fois des charmes de la capitale. La tempête de neige qui s’est abattue sur elle, n’a en rien découragé nos valeureux étudiants, ne la rendant que plus belle encore avant leur départ.

photo-1512470876302-972faa2aa9a4

Le retour sur une autoroute gelée, pris dans la tempête Ana, leur a permis de prolonger un court instant le rêve auquel ils avaient pris part. Meziane, chauffeur enthousiaste et pilote de l’extrême à ses heures perdues, affronta la route avec professionnalisme, et déposa sans encombre la petite troupe à bon port. C’est ainsi que prit fin la parenthèse enchantée d’un City trip inoubliable pour la bande des éléphants.

À votre tour de vous laisser tenter par la ravissante Amsterdam…

Devenez Bourguignons

Il y a des voyages qui marquent la jeunesse, il y a des voyages qui changent une vie, il y a des voyages qui font retomber en enfance… et puis il y a la Bourgogne. Cette terre ancestrale qui fait scintiller les grappes les plus renommées, suspendues aux plus précieux ceps du pays. C’est dans cette région gorgée de soleil, qu’Histoire de Rêver a propulsé Marc et son équipe le week-end dernier, vers un voyage unique, sur la route des grands crus !

 

80 ans et toutes ses dents

C’est en 1937, après délibération du conseil général de la côte d’or, que cette route foulée par tant de pieds, obtient son statut de « route des grands crus de Bourgogne ». Et c’est en 2015 que celle-ci est définitivement inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Il n’y a donc plus aucune raison de continuer à voyager, sans avoir commencé par faire la route des vins bourguignons. Marc l’a bien compris, et c’est ainsi qu’il a pris la poudre d’escampette le temps d’un week-end pour se jeter à l’assaut des plus grands domaines de la région.

bourgogne

 

Affaire d’initiés

Chaque appellation traversée propose une dégustation chez tel ou tel producteur. C’est par le Château de Meursault, dont les premières pierres ont été posées au XIIème siècle, que la bande d’épicuriens a commencé son périple. Couvrant plus de 60 hectares, le vignoble se réparti sur plus de 100 parcelles. Le sol riche en calcaire sur lequel évoluent ces vignes donne aux vins de ce domaine, toute leur saveur et leur authenticité. C’est avec passion que ces derniers furent présentés à la petite équipe, dans une cave privatisée pour l’occasion.

L’évasion s’est ensuite poursuivie dans les caves Patriarche où une fois encore c’est une dizaine de grands vins qui ont été présentés à nos jeunes amateurs. Depuis 1780, la légende s’écrit entre ces murs, dont l’audace en a fait l’une des plus importantes maisons de Bourgogne.

caves patriarche

 

Reste pour eux, à découvrir Beaune, le temps d’une soirée. La capitale du vin a su les accueillir comme il se doit ! Puis la nuit en gîte privatisé au cœur de vignes, a permit à la joyeuse troupe de reprendre des forces pour continuer à grimper les pentes des vignobles voisins, le lendemain.

Ainsi, conciliant la découverte de subtils breuvages, de paysages charmeurs, de villages riches d’Histoire, et de vignerons fiers de leur patrimoine, cette route qui ne cesse de se bonifier avec le temps, a su une nouvelle fois, enchanter ceux qui l’ont foulée.